Benoit Philippe, D.O.

Ostéopathe


Avant de débuter sa formation en ostéopathie, il a étudié la pharmacologie et a travaillé pendant six ans dans un service d’urgences de Lyon en France (SOS Médecins Lyon). Diplômé de l’Institut Supérieur d’Ostéopathie de Lyon, il pratique au Québec depuis 2013.

De par sa formation en ostéopathie, Benoit est qualifié dans les approches crânienne, fasciale, viscérale et squelettique (mobilisation). Grand passionné de sport (Club de Rugby de Montréal, hockey), il s'est forgé une expertise dans les blessures sportives (de contact) et fait une formation post-graduée sur le traitement des commotions cérébrales. Il a également une solide formation en pédiatrie ainsi qu'une formation en médecine d'urgences. 

Dans sa pratique, il traite aussi bien les cas aigus, traumatiques de sports ou chroniques. Il ne manque jamais l’occasion de relever des défis, quels qu’ils soient.

Il parle couramment le français, l’anglais et l’espagnol. Il est membre d'Ostéopathie Québec.

  • Mémoire : « Étude sur la collaboration entre médecins et ostéopathes à travers des données recueillies à SOS Médecins Lyon » (2010)
  • K-Tape taping sportif (2018)
  • Pédiatrie
  • Médecine d'urgences et aide aux premiers soins

Qu'est-ce que l'ostéopathie?

Le mot ostéopathie vient du grec, ostéon, « os » et, páthos, « maladie ».

Il s’agit d’une médecine à base de techniques manuelles ayant pour but de conserver ou restaurer la mobilité des différentes structures de l'organisme.L’ostéopathie est fondée sur une philosophie médicale qui nous vient d’Hippocrate, le père de la médecine.

Cette philosophie s'articule autour de cinq grands principes :

  1. La structure gouverne la fonction.
  2. Chaque personne a une force d'autoguérison.
  3. Le corps fonctionne en tant qu'une seule unité.
  4. La vascularisation est l'élément essentiel de la santé.
  5. Il faut traiter le patient, non la maladie.






 


D'où provient l'ostéopathie ?

L'ostéopathie fut créée par le Dr Andrew Taylor Still (1828-1917), fils de médecin et de prêcheur protestant méthodiste, originaire du Kansas. Dès son plus jeune âge, il se démarque par son désir de comprendre la logique de la santé et de la maladie, de relier les effets à leurs causes.

Ce dernier, diplômé du Kansas College of Medicine and Surgery en 1856, rompt avec la médecine orthodoxe en 1874. Déchiré par l'impuissance de la médecine, il expose alors ses théories et résultats sur l'ostéopathie. En 1892, il crée « The American School of Osteopathy » à Kirksville aux États-Unis.

Le Dr Still fut un médecin très controversé parce qu’il guérissait avec ses mains.


 

 

Les différentes approches


Kinésithérapie

Incluant les principes de réadaptation physique et de thérapie manuelle
Une thérapie manuelle, moderne et scientifique, inspirée du massage suédois et basée sur les principes de la biomécanique visant à libérer le mouvement et traitant les pathologies dans un système de globalité. Elle met l'accent sur un travail musculaire et articulaire de précision visant à créer de l'espace dans les tissus, entre autres par des mobilisations passives ou actives. Un travail corporel qui respecte la mécanique du corps, cherchant à la recréer et à l'équilibrer lors de certains désordres. C'est donc une approche qui vise le rétablissement d'une gestuelle fonctionnelle, libre et sans douleur.

Myofascial

Cette approche consiste en une série de techniques manuelles qui traitent les enveloppes musculaires (myofascias). Au cours d'un relâchement myofascial, le thérapeute localise des adhérences et applique une pression glissée pour étirer les tissus dans le sens de l'adhérence. Les manœuvres sont profondes et favorisent l'assouplissement des tissus myofasciaux s'insérant sur l'os qui sont devenus enraidis et qui ont perdu leur efficacité à la suite de blessures, de fatigue ou de surmenage.

Énergie Musculaire

Faire travailler activement le corps pour qu'il se réharmonise de lui-même.
Syn.: Active Release Technique (A.R.T), Contracter-Relâcher

Cette approche de type myotensif est un mode d'étirement musculaire utilisé tant en ostéopathie qu'en kinésithérapie. Elle est utilisée lors de rétraction ou de contracture d'un muscle responsable d'une restriction de mobilité « x ». Le thérapeute use des phénomènes de relaxation post-isométrique et d'inhibtion réciproque pour travailler les fibres musculaires et reprogrammer la musculature en dégageant les adhésions ou les fibroses présentent dans les tissus.

Brièvement, il s'agit d'étirer passivement le muscle ciblé suite à une contraction dite isométrique du muscle lui-même ou de son antagoniste à quelques reprises. Le but étant de rétablir la texture optimale, le mouvement et la fonction du tissu mou et de dégager les nerfs et vaisseaux sanguins pris dans les tissus.

Thérapie Crânienne

Incluant les principes de fasciathérapie

Cette approche a pour objectif d’évaluer et d’améliorer le fonctionnement du système crânio-sacré (crâne, sacrum, méninges, liquide céphalo-rachidien) grâce à un toucher très doux dit de détente. Les os du crâne sont étroitement liés les uns aux autres par des aponévroses, des muscles, le cuir chevelu, la dure-mère et autres structures. Ces éléments peuvent restreindre la mobilité des os du crâne (de l’ordre de l’infime) et perturber l’équilibre.

Les fascias, ou aponévroses, sont les enveloppes du corps. Ils sont omniprésents et se répandent dans l’organisme tels une toile d’araignée et le relient de la tête aux pieds et de la superficie à la profondeur. Les fascias ont une capacité de crispation complètement autonome et peuvent subir des blocages. La fasciathérapie vise à localiser et mobiliser ces blocages par des pressions précises en mouvements lents et organisés et à relancer le mouvement interne dans les tissus.

Thérapie Viscérale

La manipulation viscérale est une approche pour évaluer et traiter les organes du corps, leurs moyens d’attache (ligaments) et les structures qui les entourent. Dans le cas d'une santé optimale, tous les organes sont libres de bouger entre eux et peuvent travailler à leur plein potentiel. Les liens entre les organes sont considérés comme des articulations. Entre ces articulations, différentes dysfonctions peuvent prendre place, on parle alors de restrictions viscérales.

Les conséquences de ces restrictions peuvent être la diminution de mouvement des fascias, des os et muscles qui entourent ces organes. Ceci peut mener à des irritations chroniques, à une lenteur et fatigue des différents systèmes. Des tensions anormales entre les organes et les articulations peuvent être la cause de diverses douleurs insoupçonnées.



 

Quoi et qui peut être soulagé en ostéopathie

Vous souffrez :

  • de maux de dos, de cou
  • d’engourdissements
  • de migraines ou céphalées
  • de grincement de dents et/ou trouble de la mâchoire
  • de tendinite
  • d’entorse
  • d’asthme
  • de maux de ventre « x » (alimentaires, menstruelles)
  • de troubles digestifs (reflux, Crohn, coeliaque, lenteur)
  • de sciatalgie
  • d'une condition chronique (fibromyalgie, arthrite, dépression, trouble du sommeil, etc.)

Vous êtes :

  • trop sédentaire ou incapable de vous arrêter
  • stressé voir fatigué
  • musicien
  • athlète ou sportif
  • enceinte ou essayer de l'être
  • en attente ou avez subi une chirurgie 


Vous avez des douleurs
ou des tensions causées par :

  • une mauvaise posture de travail
  • des mouvements répétitifs
  • une blessure sportive
  • une chute anodine
  • une fracture
  • un faux mouvement
  • un accident
  • un tunnel carpien
  • une commotion cérébrale
  • une cicatrice problématique                     

 

 

Questions ou commentaires ?

Pour davantage d'informations, contactez-moi !

 

© 2018 Clinique Santé Ostéokiné